ClicTréso

Financer son association

Les dossiers de subventions et d’appel à projet sont composés globalement de la même manière. La différence entre les 2 est notamment que les subventions sont issues d’un fond conséquent, contrairement aux appels à projet qui sont plus compliqués à obtenir car beaucoup d’associations candidatent pour peu de places de lauréats. Cependant, gagner un appel à projet procure plus de retombées positives dans l’écosystème de son association.

Composition

Un dossier doit être clair, concis, précis. Soyez verbeux mais tout en allant à l’essentiel. Il est donc composé en général des 5 parties suivantes :

  • Présentation de votre asso : parlez du public que vous touchez, de vos actions, de votre fonctionnement
  • Présentation de votre projet : détaillez votre projet. Vous pouvez utiliser un QQOQCCP pour être sûr de n’oublier aucune information
  • Bénéfices pour le public cible : Il faudra insister sur le « pourquoi » vous organisez ce projet et surtout pourquoi il est essentiel
  • Retombées pour l’organisme financeur : le financeur doit évidemment avoir un intérêt à vous financer. En général, cela passe par de la communication (logo sur les supports de communication, annonce des contributeurs financiers pendant le discours d’ouverture, etc.). N’hésitez pas à préciser le nombre de personnes touchées par la communication (et non seulement par le projet).
  • Budget prévisionnel : réaliste, à l’équilibre, etc. (cf. Les budgets prévisionnels )

Pensez également à bien joindre toutes les pièces demandées dans le règlement !

Un autre élément peut également faire basculer la décision d’un jury et est très simple à mettre en place : parler de la mise en place des actions de sujets sociétaux. Développement durable, handicap, lutte contre les violences sexistes et sexuelles, etc. sont des sujets essentiels aujourd’hui. Si vous mettez des actions en place autour de sujets sociétaux, parlez-en dans la partie la plus appropriée du dossier et faites-le ressortir (dans un paragraphe à part de la présentation du projet par exemple). Quelques exemples :

  • Mise en place de cendriers de vote pour éviter les mégots jetés par terre
  • Nomination de trusted people lors d’évènements festifs
  • Accès à l’évènement aux PMR

Ces éléments montrent votre professionnalisme et pourront faire basculer le jury en votre faveur.

Règle d’or

Enfin, la règle d’or pour faire un bon dossier :

Suivre toutes les instructions du règlement !

Cela peut paraître bête, mais c’est essentiel ! Suivez toutes les instructions ! La phrase « oh, ça y’a pas besoin, il sont pas chiants à ce point-là, ça suffira comme ça » est à proscrire. Une signature absente, un fichier manquant, une case non-remplie et le dossier part à la poubelle.

Par ailleurs, le règlement vous permettra de savoir si vous êtes éligible ! Lisez-le bien et contactez l’organisme qui propose le financement en cas de doute. Inutile de perdre du temps sur un dossier pour lequel vous ne pouvez pas candidater 😉

Quelles subventions pour mon asso ?

C’est la grande question que tout le monde se pose ! Le mieux est de rechercher sur un moteur de recherche avec les éléments suivants : « subventions » + type de votre asso (étudiante, sportive, humanitaire) + votre localisation (ville, département, région). Même lorsque vous connaissez bien votre écosystème, cette recherche peut vous apporter de belles surprises !

Voici une liste non-exhaustive des subventions publiques existantes pour les associations étudiantes :

  • Organismes locaux :
    • Ville (services « associations » ou « culturel » généralement)
    • Communauté d’agglomération / Métropole
    • Conseil général (Département)
    • FDVA : Fond de Développement pour la Vie Associative à demander via https://lecompteasso.associations.gouv.fr
      • Volet « formation »
      • Volet « fonctionnement ou projet innovant »
    • Région
    • Maison des Jeunes et de la Culture
    • ARS : Agence Régionale de Santé
    • CAF : Caisse d’Allocations Familiales
    • CPAM : Caisse Primaire d’Assurance Maladie
    • DRJSCS : Dir. Reg. de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
    • DRAC : Direction Régionale des Affaires Culturelles
  • ASSOS ÉTUDIANTES – Via les Universités :
    • FSDIE (ou CADIE sur certains territoires)
    • Subvention de composante (UFR, Institut, etc.)
    • Subvention de fonctionnement et/ou d’investissement (en général une fois par an et négociables par les élus centraux en conseil)
    • CVEC
    • Fondation de l’Université
    • Université regroupant d’autres Universités (dans le cadre de l’IDEX notamment)
    • En relation avec le VPE et l’administration pour porter des projets majeurs de type épiceries solidaires, par exemple.
  • ASSOS ÉTUDIANTES – Via les Crous :
    • Culture ActionS
    • En relation avec le VPE et l’administration pour porter des projets majeurs de type épiceries solidaires, par exemple.

Quels appels à projets pour mon asso ?

Cette section sera très courte car réaliser la liste des appels à projet est irréalisable. En effet, chaque semaine, de nouveaux appels à projet sont lancés, d’autres se terminent, certains sont disponibles à l’échelle local, d’autre au national et même parfois au niveau européen. C’est donc à vous de chercher !

Il y en a régulièrement sur le site des mairies, métropoles, régions, et la liste est loin d’être exhaustive. Si vous voulez décrocher des appels à projet, à vous de faire de la veille à ce sujet. L’idéal est de passer une heure ou deux par mois sur un moteur de recherche avec les termes suivants : « appel à projet » + type d’association (étudiant, humanitaire, …) + localisation (ville, département, région, …).

Enfin, ne soyez pas déçu si l’on vous répond négativement. Il y a peu de lauréats pour beaucoup de demandeurs généralement. Il faut donc persévérer et continuer de candidater !

Partenariats

Les types de partenariats

Il existe 2 types de partenariats :

  • Ponctuel : pour développer un projet qui parle au partenaire
  • Annuel : pour vous accompagner dans le développement de votre structure pour laquelle le partenaire voit un intérêt

Les démarches partenariales

Un partenariat s’établit en 3 étapes :

  1. Vous envoyez votre dossier de partenariat ou un partenaire vous contacte
  2. Vous établissez une convention de partenariat
  3. Vous faites un bilan de partenariat et renouvelez éventuellement ce dernier

Le dossier de partenariat

Au niveau de la forme du dossier de partenariat, un petit coup de main du pôle communication pour le chartage du dossier est essentiel ! Votre dossier doit transpirer votre association !

Au niveau du fond, on va retrouver les parties suivantes :

  • Une belle page de garde évidemment : Logo, nom de l’asso, images, quelques chiffres clés, etc.
  • Présentation de votre association : missions principales, membres du bureau, historique, objectifs, etc. Soyez verbeux mais concis ! Un dossier trop long ne sera pas lu en entier
  • Présentation de votre projet (ponctuel ou annuel) : mettez l’accent là où le partenaire est le plus pertinent. Comme pour un CV, un dossier de partenariat doit être générique, mais avec quelques adaptations en fonction du destinataire
  • Les intérêts pour le partenaire à vous soutenir
  • Le budget évidemment. Vous pouvez rester vague sur la répartition des montants des partenaires. Par exemple : « 4 nouveaux partenaires : 10000€ ». Ils sauront que vous cherchez 4 partenaires et pourront adapter le montant en fonction de leurs contraintes en leur donnant le total pour 4. Attention également à ne pas communiquer d’information confidentielle dans le budget.
  • Votre proposition :
    • Ce que le partenaire vous donne (argent, goodies, communication, etc.)
    • Ce que vous donnez au partenaire (parrainage de vos adhérents, communication, etc.)
  • Un petit mot de conclusion (« nous serions ravis de collaborer avec vous pour … ») + vos coordonnées et vos disponibilités (à la louche)

La convention de partenariat

En général, votre partenaire vous fait signer sa propre convention. Cependant, soyez vigilants car toutes les entreprises ne sont pas bienveillantes à l’égard des associations !

Une convention doit contenir au moins les éléments suivants :

  • Les coordonnées des parties (le partenaire et votre association à priori)
  • L’objet du partenariat
  • Une durée et les conditions de renouvellement
  • Les obligations du partenaire
  • Les obligations de votre association
  • Les conditions de résiliation ou en cas de litige
  • La date et le lieu de signature, le nom de signataire et leurs signatures

Sur quelles parties être vigilants ?

  • La durée : ne laissez jamais un contrat sans durée. Il vaut mieux vous prémunir et proposer une tacite reconduction chaque année pour vous permettre de rompre la convention si nécessaire.
  • Vos obligations : certains partenaires proposent des clauses pouvant entraîner une pénalité en cas d’objectifs non atteint. À la place, proposez plutôt que lors de l’atteinte d’objectifs, le partenaire vous verse un bonus financier ou en nature. S’il reste sur sa position, refusez le contrat. Il est inutile de mettre en péril la pérennité de votre association pour un partenaire alors qu’il en existe d’autres !

De manière générale, soyez vigilants sur toutes les clauses. Au moindre doute, consultez quelqu’un de votre entourage associatif, professionnel ou personnel pour écarter tout danger.

Le bilan de partenariat

Faites un récapitulatif de votre projet ou de votre année, ajoutez des photos et faites ressortir les actions qui ont été permises grâce au partenariat. Soignez la présentation de votre bilan et envoyez-le sans tarder.

Les petits +

Vous souhaitez que votre partenariat se pérennise ? Alors chouchoutez votre partenaire ! Cela passe évidemment par la réalisation d’un bilan de partenariat de qualité, mais également par quelques attentions du quotidien :

  • Appelez régulièrement votre interlocuteur pour lui faire état de l’avancement du partenariat ou lui proposer de venir à un de vos événements, par exemple.
  • Envoyez-lui un mail ou une carte de vœux lors de la nouvelle année
  • Écrivez à votre interlocuteur lors du changement de bureau pour le remercier et présenter votre nouveau membre chargé des partenariats, ou encore mieux, appelez-le ensemble ou passez le voir !

Subventions & appels à projets

Le dossier de demande de subventions

Comment financer son association ?

Trouver des financements est essentiel pour soutenir et développer vos projets associatifs. Voici les meilleures stratégies pour diversifier vos sources de revenus, obtenir des subventions, mobiliser des donateurs, et créer des partenariats solides. Apprenez à présenter efficacement vos projets et à maximiser vos chances de succès financier.

financement association, financer, subventions, appel d'offre, appel à projet, dossier, trésorier
Retour en haut